ESSIE KELLY OU L’HISTOIRE D’UNE PASSIONEE. . .

Share it now!

Belle, talentueuse, et cultivée…Essie Kelly est La Romanciere du moment, auteur du bouquin à succès ODWIRA qui est à son tome 2…BTENDANCE a eu le plaisir de rencontrer cette femme d’exception qui ne finira pas de nous étonner.

Je te découvre fière et heureuse que le tome 2 de ton premier roman soit sorti… avec le recul comment prends tu le succès d’Odwira ?

Avec le recul c’est beaucoup de joie et de fierté de pouvoir partager ma passion qui est l’écriture avec d’autres personnes. C’est quelque chose d’exaltant de pouvoir aller au bout des choses auxquelles on croit, c’est encore plus extraordinaire de le partager avec d’autres. Cette réussite est pour moi un bonheur, je suis très reconnaissante des différents soutiens dont j’ai bénéficié, car seule rien n’aurait été pareil.

 Comment t’es venue l’envie et surtout la volonté d’écrire un roman aussi poignant… ?

J’ai toujours aimé écrire. Depuis petite j’ai toujours écrit des nouvelles, des poèmes et parfois même des ébauches de roman que je n’ai parfois jamais fini. Pour Odwira, ça a été différent. Je me suis lancée un défi, je me suis dit que pour une fois, je devrais prendre le temps de terminer ce roman et de le peaufiner afin d’en faire une œuvre complète.  J’y ai mis toutes les émotions qui me traversaient à ce moment la, il a été comme un exutoire et je voulais que la personne qui tienne ce roman entre ses mains ressente les mêmes émotions que celles vécues par l’héroïne du livre.

BTENDANCE a eu la possibilité de rencontrer beaucoup de femmes qui se sentent touchées par tes écrits et te remercient de parler comme tu le fais…Te dis-tu que tu es un exemple qu’on pourrait suivre déjà à travers la vie et le combat du personnage de ton roman ?

Je suis contente que des femmes  soient émues par cette histoire. L’héroïne, Odwira, est une femme qui a des blessures, des doutes, des moments de rage et de colère mais qui, loin de se laisser abattre au fil des tomes prend sur elle et décide de se battre. Ce personnage qui peut apparaitre faible dès les premières pages du tome 1, évolue et cherche la force en elle afin de se battre dans la vie.  Odwira et moi avons de nombreux points communs et je crois que bien d’autres femmes les partagent avec nous. Je ne suis pas parfaite mais j’essaie au maximum d’être irréprochable que ce soit dans la vie professionnelle comme dans les relations personnelles, je suis quelqu’un d’entier et de vrai. On ne fait pas nécessairement toujours les bons choix, l’erreur est humaine mais il faut rester fidèle à ce qu’on est. Odwira à mon sens est l’exemple que toute femme devrait suivre. Il faut être tenace. Peu importe les difficultés que l’on rencontre dans la vie, nous avons tous en nous la force de les traverser et de les vaincre.

Tu es aussi Poète…à quand un ouvrage fait que de poésies ?

J’aime beaucoup la poésie. A travers les métaphores, les allégories et quelques jeux de mots, on peut laisser échapper un état d’esprit sans craindre de trop se dévoiler.  J’aimerais beaucoup publier un recueil de poèmes lorsque j’aurai achevé quelques projets en cours, on peut considérer que c’est en préparation, même si en Côte d’Ivoire les éditeurs sont très frileux concernant ce domaine qui n’est pas très sollicité par les lecteurs.

Le monde de la lecture n’a pas tant d’adeptes parce qu’en général beaucoup de personnes n’aiment pas lire. Qu’est ce qui t’a alors poussée à devenir écrivaine et même poète ?

Quand je repense à mon enfance, je me revois constamment en train de lire. Au lieu de sortir dans le quartier avec ma sœur pour aller jouer avec des amis, je préférais rester dans la chambre et lire. C’était beaucoup plus intense pour moi. J’avais l’impression d’avoir plus d’avantages qu’elles car dans chaque livre je découvrais un nouvel univers. C’est ainsi que la lecture est devenue une passion. C’est cette capacité à être transportée au fil des pages qui me plait. Ensuite de cela, j’ai eu envie de créer mon propre monde imaginaire je me suis donc mise à l’écriture. La poésie est le reflet de mes réflexions et de mes états d’âme, les romans de cet imaginaire exacerbé qui me caractérise.

missKelly&olivierShaw3306ODWIRA est à son tome 2, doit-on s’attendre à un tome 3, tome 4 etc… ?

Odwira est un ouvrage qui a été écrit en une seule fois. Cependant, comme il s’agissait d’un livre volumineux nous avons décidé avec la maison d’édition de le décliner en trois tomes. D’une part pour séduire le public qui n’est pas nécessairement enclin à la lecture et donc ne pas le rebuter par le nombre de pages, d’une autre afin de proposer à ceux qui aiment la lecture un ouvrage à un prix accessible. Peut-être qu’après la sortie du troisième tome l’envie me viendra de continuer l’aventure d’Odwira, mais pour l’instant je suis sur un autre projet.

Si tu devais donner  5 adjectifs pour décrire Odwira lesquels tu choisirais ?

C’est un personnage complexe, c’est une femme ! Mais je dirais : sensible, déterminée, battante, créative, intelligente.

Lectrice  et Fan de BTENDANCE, Annabelle  étudiante de 22 ans est amoureuse de Jerôme 30 ans cadre supérieur d’une entreprise à Abidjan. Ce dernier qui malgré les nombreux cadeaux qu’il lui offre, n’est pas tendre avec elle, il est dur, moqueur, dévalorisant, méprisable…Annabelle veut le quitter mais hésite à le faire, parce qu’elle l’aime et elle se dit qu’il va changer, qu’il la respectera un jour…Tu donnerais quels conseils à cette jeune fille qui ne sait plus quoi faire et qui vit dans cet espoir ?

Je lui conseillerai de s’éloigner de cet homme. Annabelle a 22 ans, ce qui est jeune. A cet âge la quand on est amoureuse parfois on croit que si la relation s’arrête c’est notre monde qui s’effondre, mais la vie est longue et nous réserve à tous de belles surprises. Un homme qui ne sait pas aimer une femme ne mérite pas d’être avec elle. Il a beau lui offrir des cadeaux rien ne peut excuser le dédain et le mépris. Ce n’est pas parce qu’il la gâte qu’elle devrait accepter cette attitude, Annabelle devrait privilégier son honneur à tout ce matériel, elle devrait vraiment passer à autre chose même si ce n’est pas facile comme décision à prendre, et elle ne s’en portera que mieux.

Aujourd’hui quel est ton combat de femme ?

J’aimerai que les femmes prennent conscience de l’importance du rôle qu’elles jouent dans la société. Il est vrai qu’avec le féminisme, on a beaucoup défendu la place de la femme dans la société notamment sa participation dans le monde économique avec l’accès à des postes à responsabilité et de ce fait donc on a aussi abordé le problème de la scolarisation des filles. Pour qu’une femme soit indépendante, il faut qu’elle ait eu une éducation et qu’elle ait un cursus scolaire sinon universitaire. Cependant j’aimerai que le pan moral et culturel ne soit pas non plus laissé pour compte. La femme subit, il est vrai, des discriminations en Afrique mais il en est de même aussi en Europe. Il ne faut pas oublier que la femme en Afrique jouit d’un grand respect car c’est elle qui transmet la vie, mais aussi la culture. Mon combat serait la revalorisation de notre culture soutenue par des actions fondées sur l’éducation des femmes et des enfants afin que notre société se dynamise et évolue de manière optimale sans oublier d’où elle vient.

Essie kelly Merci

missKelly&olivierShaw3331 odwira


Share it now!

Commentaires

  1. [...] Belle, talentueuse, et cultivée…Essie Kelly est La Romanciere du moment, auteur du bouquin à succès ODWIRA qui est à son tome 2…BTENDANCE a eu le plaisir de rencontrer cette femme d'exception qui ne finira pas de nous étonner. Je te découvre fière et heureuse que le tome 2 de ton premier roman soit sorti… avec…  [...]

OU
Connectez-vous avec un ID social